lundi 17 août 2015

" ɔ d ɔ ʀ a "

VOCIFERIAN [Concept Album]


Dans une société pseudo-aseptisée aux objectifs plus proches de l’asphyxie neuronale, la surenchère omniprésente des sollicitations et du « porno-consumérisme » que de tout but désintéressé et inspiration authentique. Où même les mots « partage » et « aimer » se sont vus galvaudés et pervertis, érigés au haut rang du quantifiable… Et pour peu souvent, à celui du véritable et de la qualité.


Cette cité virtuelle, pavée d’écrans réfléchissants criblés d’empreintes digitales baveuses et de sueur collante, aux prétendus service de nos identités perdues. Là où nous construisons de nous-mêmes et notre pleine volonté les murs de nos cellules où chacun s’ « auto-fiche » et alimente cette forteresse d’une anonyme globalité.


Cependant, ce règne omet particulièrement le sens pourtant révélateur de l’olfaction… Et même si l’avenir des productions de synthèse le corrompra certainement d’avantage lui aussi. Si indubitable et franc soit-il encore désormais…


L’odorat est comme le serpent entrelacé dans les lianes de l’esprit. Tantôt émerveillé du suintement d’un parfum sans pareil. Fut-il même celui de la transpiration musquée d’un être chéri. Ou bien la puanteur parfaite que dissimule une mauvaise fragrance et son épouvantable enivrement. Où la haine et l’écœurement trouveront toujours source et refuge. Par l’abondance actuelle des narcissismes exaltés, et leurs orgueilleuses consciences soumises au « statut » de « manipulé ».


Adrien WEBER [aka Lord GENOCIDE]


OPUS/Présentation : ɔ d ɔ ʀ a
- I. Eau d’aura [Psychégérie]
- II. Ode aux rats [La pesée des crotales]

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire